Tikka Radio, une rétrospective.

17 août 2020 | Musique, DIY, Marseille, Radio

Tikka Radio souffle sa première bougie. Faisons une rétrospective sur cette dernière année ainsi que sur les origines de cette webradio qui monte à Marseille.

Une radio qui, -en temps normal- propose chaque mercredi à un certain nombre d’artistes de jouer en direct, le tout en présence d’un petit public : TIKKA a pour objectif premier de servir de creuset pour la scène musicale alternative Marseillaise. Tissant son réseau à travers ses rencontres successives, cette radio se veut être un espace d’expérimentation libre. Libre, voilà le mot. Ici artistes rodés en côtoient d’autres qui le sont moins, entraide et collaboration sont monnaie courante. C’est très probablement grâce à ça que les trois colocs ont réussi à monter leur radio depuis leur salon avec pour commencer très ni platines, ni micro.

Avant Tikka Radio il y avait la fête.

Il y a une pénurie de lieux ou sortir à Marseille, d’autant plus qui nous conviennent, il est donc naturel qu’une petite bande de potes se soit formée au fil des soirées et, surtout, au fil des afters. Ce duplex qui deviendra plus tard le local de Tikka a vu de nombreux DJ prendre le contrôle du son au petit matin, pour ne s’interrompre qu’une fois épuisés. La quasi entièreté de la sphère fêtarde qui orbite autour de cet endroit est composée d’artistes, résultant à la création de nombreux projets (collectifs, collaborations, labels, ateliers, etc.) en son sein. C’est pour cette raison que cette initiative n’est qu’une étape des plus logiques et, un an plus tard, il est étrange de se dire que l’on a pu connaître cet espace sans Tikka.

Tikka radio, une rétrospective :

L’équipe sait aussi quitter ses murs, une première fois lors de la fête de la musique, où, accueillis par le Morozoff. C’est une date à double tranchant dans la cité phocéenne, où les possibilités de voir sa soirée ruinée sont proches de l’infini, et pourtant, tout s’est bien passé, badauds comme fidèles ont pu profiter de la soirée, la présence de nombreux enfants a aidé à créer une ambiance des plus agréables à laquelle nous, oiseaux nocturnes, ne sommes pas forcément accoutumés.
Puis un peu plus tard dans l’été lors d’un petit calage sur les pelouses de la plage du Prado, hélas la présence massive de caméras et surtout d’un hôtel de luxe ont poussé au déménagement au dernier moment vers les Calanques, un classique. Le public, une trentaine de personnes a bien suivi, certains en taxi, mais la majorité à pied et, tout le monde a pu se joindre à la fête. C’est aussi la Police de l’Environnement qui s’est jointe à la fête au petit matin, pour y mettre fin. C’est de bonne guerre. Les gens sont restés profiter de la plage une fois le matos rangé et l’endroit nettoyé.
Il n’y a pas si longtemps à cet endroit exact se trouvait l’un des plus populaire club de Marseille.

Une nouvelle direction pour Tikka Radio.

Les podcasts, ou les lives, sont devenus la seule perspective de représentation pour les musiciens et, la majorité des radios, incarnent l’un des derniers moyens (si ce n’est le dernier) d’y accéder [ndr : ce texte a été rédigé durant la période de confinement] . Ainsi l’équipe, assurant leur nouvelle activité principale, propose maintenant une programmation six jours par semaine au lieu d’un auparavant.

Si c’est avec une très belle affiche que Tikka Radio vient de fêter sa première année. Rigueur et une bonne dose d’amour ont permis au rendez-vous hebdomadaire de s’affirmer au fil des semaines, une idée qui a évolué au fil du temps, d’aventure hasardeuse, à réelle entreprise culturelle. Ce qui, en soit, est un double exploit, car ce dit rendez-vous a souvent été pour la bande de copains que nous sommes l’excuse parfaite pour improviser un apéro de milieu de semaine.

La programmation du premier anniversaire de Tikka Radio.

En mai dernier Tikka Radio célébrait son premier anniversaire.
Joyeux anniversaire Tikka, et à l’année prochaine !

Articles par mois

Catégories

Pin It on Pinterest